CATALOGUE

 
 
Doigt-pointe-copie-3.jpg

LePrenom LDDP LIVRE vignette

 

Le Prénom a été modifié
Perrine
Le Querrec
juin 2014

DISPONIBLE +

BRODSKY LDDP LIVRE PETIT    

Vingt sonnets à Marie Stuart
Joseph Brodsky

février 2014
Postface d'André Markowicz

DISPONIBLE +

LE-PLANCHER LDDP LIVRE




Le Plancher

Perrine Le Querrec
avril 2013

  DISPONIBLE +

 

DACHAU-Arbamafra LDDP LIVRE-PNG

Dachau Arbamafra

Le Golvan

mars 2012

DISPONIBLE +

  isabelle-a-m-en-disloquer-esnault


Isabelle, à m'en disloquer

Christophe Esnault
avril 2011

DISPONIBLE +

Balzac-revient-Livre

 



Balzac revient

Kol Osher

novembre 2010

 

DISPONIBLE +

  margeoccupee LIVRE


Marge occupée

Jean-Charles Lévy
avril 2010

DISPONIBLE +

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

BLOG DES ÉDITIONS

Jeudi 22 janvier 2015 4 22 /01 /Jan /2015 19:29

L’intelligence est un baume plus apaisant que laprès-rasage (sauf pour les chauves).

 

 

Correspondance avec l’ennemi vient de recevoir une première chronique dont l’acuité nous console de la mâche nantaise (nous vous reparlerons bientôt de la mâche nantaise après l’avoir consciencieusement broutée).

 

 

Un véritable Pierre Poligone de sustentation.

 

 

Le chroniqueur, cœur tout autant, a compris que la satire vise moins la cible sans grand intérêt que celui qui la prend dans sa mire.

 

 

Satire, miroir à double ironie.  

 

 

Publié dans : Correspondance avec l'ennemi
Voir les 0 commentaires - Ecrire un commentaire
Lundi 19 janvier 2015 1 19 /01 /Jan /2015 01:41

Réjouissons-nous. Ces tartuffes se convertissent d’eux-mêmes à notre mauvaise foi : ils nous demandent des SP pour cabaler tout aussitôt contre nos livres.

 

Nous nous passerons de leurs bons offices, à cheval sur leurs orifices.

 

On ne risque pas le vertige à s’asseoir sur son œuvre. Les genoux vous remontent dans les dents. La bassesse a aussi ses grandeurs.

 

Le sérieux est le bourrin du fanatisme et très souvent son guide imperturbable.


Voir les 0 commentaires - Ecrire un commentaire
Dimanche 18 janvier 2015 7 18 /01 /Jan /2015 16:31

L’heure est grave. La confusion est à son comble. Imaginons ensemble un système de débats silencieux où chacun exprimerait ce qu’il pense de la liberté de se taire.

 

Tiens. J’ai sous les yeux les mails d’un écrivain qui parle à d’autres de ma personne en termes où la diffamation affleure. Je vous les réserve. Le moment venu, nous aurons une image plus exacte – moins caricaturale – de la liberté d’expression silencieuse Verbatim.


Voir les 0 commentaires - Ecrire un commentaire
Samedi 17 janvier 2015 6 17 /01 /Jan /2015 15:31

Attentif aux publications du 15 janvier 2015 et à la verve civile de la guerre à l’antenne, j’ai oublié d’annoncer la sortie en deux temps de notre Trabant, Correspondance avec l’ennemi de Christophe Esnault, dont un poète pointu disait hier : « Ce livre aura un certain succès, je le sens... » Nous le craignons aussi tant les fautes en tous genres, de goût et du mauvais esprit, y chantent la mort renouvelée de la littérature. Il ne lui manque que l’étincelle dont on fait les bonnes explosions, polluantes à souhait. Nous comptons sur nos ennemis réels et imaginaires pour lancer ce produit d’appel à la mobilisation générale.

 

J’ai entre-temps oublié d’acheter la nouvelle couverture du dernier hebdo à la mode – invendable sans son contenu, m’a déclaré la buraliste.

 

Tout le monde y reconnaît le prophète au visage inconnu – J’aurais juré y avoir vu la tête d’Éric Pe… – Chut !

 

La littérature contemporaine a beaucoup fait pour singer la nature et déprécier notre rapport à l’écriture.

 

Le livre est disponible ici et maintenant et le sera en librairie dès le 15 mars : diffusion en deux temps.

 

– Et la bouche, tu la boucles !

Publié dans : Correspondance avec l'ennemi
Voir les 0 commentaires - Ecrire un commentaire
Lundi 12 janvier 2015 1 12 /01 /Jan /2015 09:54

Je ne suis rien de plus qu’un très humble et très ingénu vociférateur. Tel est mon infime emploi dans la grande musique funèbre de ce temps.

 

 

Nous avons nous aussi notre compte de porchers, Léon.


Voir les 0 commentaires - Ecrire un commentaire
Dimanche 11 janvier 2015 7 11 /01 /Jan /2015 00:05

C’est ainsi. Certains défenseurs de l’humour et de la liberté n’aiment ni l’humour ni la liberté, moins encore qu’on les tympanise. Les beaufs à barbe itou.

 

 

(Je les comprends. Je n’aimerais pas être à moi-m’aime ma propre cible.)

 

 

Lhumour noir et lhumour juif sont très mal payés des services rendus à la nation (je suis noir et je suis juif).

 

 

Allez, danse avec Charlie !

 

Et puis avec Le New Yorker.



Voir les 0 commentaires - Ecrire un commentaire
Samedi 10 janvier 2015 6 10 /01 /Jan /2015 00:50

Terroriste, forcené, anacoluthe, libraire indépendant ? Les gazetiers hésitent.

 

À quoi ressemble le Paradis d’un tueur de juifs ?  


Voir les 0 commentaires - Ecrire un commentaire
Vendredi 9 janvier 2015 5 09 /01 /Jan /2015 00:05

À la radio, les pourfendeurs de la bêtise humaine ont déjà pris une relève molletonnée à l’épreuve des balles.

 

Pendant ce temps chez nos libraires –


Voir les 0 commentaires - Ecrire un commentaire
Jeudi 8 janvier 2015 4 08 /01 /Jan /2015 08:28

Le bon petit roman français, façon Maylis et Jean-Ro, a fini par tuer la mauvaise foi et le mauvais esprit.

 

 

À quoi bon semer la terreur, les gars, on ne s'abonnera pas au Matricule des anges !


Voir les 0 commentaires - Ecrire un commentaire
Mercredi 7 janvier 2015 3 07 /01 /Jan /2015 19:45

Inutile de leur envoyer un SP, ils sont tous morts.

Correspondance-avec-l-ennemi.jpg

Il nous reste Éric Pessan et la revue 303.

Publié dans : Correspondance avec l'ennemi
Voir les 1 commentaires - Ecrire un commentaire
Lundi 5 janvier 2015 1 05 /01 /Jan /2015 09:51

Tandis que les manieurs de toupies désespèrent Billancourt avec leur manivelle alternative (Le salon de l’Autre même livre), les bonnes nouvelles abondent directement des Amériques : le nombre des librairies indépendantes a augmenté de 20 % dans ce pays depuis 2009. Espérons que leurs choix ne ressemblent pas à ceux des librairies françaises.

 

 

En décembre, c’était grève chez Amazon. De quel côté étais-tu, lecteur indépendant ? Du côté des colis ou des coolies ? Je t’imagine de gauche et démocrate, bercé par ton Libé : – Amazon, c’est quand même bien pratique pour recevoir dès aujourd’hui demain chez soi un nouveau frigidaire et des boules de rechange, pleine peau, sperme garanti sans additif. + Bombe de silicone offerte pour refaire les seins de ma fille. (Je suis un papa hyper moderne et sympa.)


Voir les 0 commentaires - Ecrire un commentaire
Dimanche 4 janvier 2015 7 04 /01 /Jan /2015 09:45

On lui fait tort injustement. Jeff Bezos n’est que l’heureux propriétaire d’une méga-librairie indépendante, la plus grande de toutes (frigidaire et littérature).

 

Des frigidaires chez mon libraire ! C’est une idée époustouflante pour relancer le goût de la lecture. 

–       Tu le trouves comment le dernier Jean-Ro ?
–        Un événement ! Qui s’ouvre et se referme facilement.

 

« Le frigidaire éclairé : L’Autre manière de lire »


Voir les 0 commentaires - Ecrire un commentaire
Samedi 3 janvier 2015 6 03 /01 /Jan /2015 16:24

Contrairement à la Postface, la Volteface, genre nouveau, cueille le lecteur au sortir du récit et lui impose de rebrousser chemin.

– À la niche, chien de lisard !

 

 

Je mets au point un livre au pouvoir absorbant. Le lecteur y découvrira son destin d’auréole.


Voir les 0 commentaires - Ecrire un commentaire
Vendredi 2 janvier 2015 5 02 /01 /Jan /2015 15:30

La mauvaise foi irréfutable entend servir la vérité et sa contestation.


Voir les 0 commentaires - Ecrire un commentaire
Jeudi 1 janvier 2015 4 01 /01 /Jan /2015 14:52

L’Internet est un grand crachoir (l’avenir de la parole).

 

L’équipe des Doigts vous souhaite une année généreuse en concentré de salive.


Voir les 0 commentaires - Ecrire un commentaire

SUR LE FEU


Couv-Correspondance avec l'ennemi

   

Paru le 15 janvier
(Le 15 mars chez votre libraire)

DIFFUSION-DISTRIBUTION

Amalia Diffusion
18 Rue de la ville en pierre
44000 Nantes

06 49 84 16 80

ou par mail

À VENIR

 

Bientôt sur vos écrans papier
 

Pauvre Baudelaire
de Jules Vipaldo (mars 2015)

Les Éditions

  • Les Doigts dans la prose
  • : Blog et site des Éditions Les doigts dans la prose, installées au Mans, appelées à publier des écrivains inédits et novateurs (hommes, femmes, autres), accompagnés au fil des jours de vociférations et de critiques littéraires.
 
Contact - C.G.U. - Signaler un abus - Articles les plus commentés