CATALOGUE

 
 

BRODSKY LDDP LIVRE PETIT    

Vingt sonnets à Marie Stuart
Joseph Brodsky

Février 2014
Postface d'André Markowicz
L'Anagnoste (Zoé Balthus)
3* au Nouvel Obs
À la librairie du Globe
Chronique

Le Rideau
La République des livres

LE-PLANCHER LDDP LIVRE




Le Plancher

Perrine Le Querrec
avril 2013

Graver la folie

 

 

DACHAU-Arbamafra LDDP LIVRE-PNG

Dachau Arbamafra

Le Golvan

mars 2012

Reconquérir Dachau
  isabelle-a-m-en-disloquer-esnault


Isabelle, à m'en disloquer

Christophe Esnault
avril 2011

Solian mon amour

Balzac-revient-Livre

 



Balzac revient

Kol Osher

novembre 2010

Va pachyderme !  
  margeoccupee LIVRE


Marge occupée

Jean-Charles Lévy
avril 2010

Panique et pique-nique

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

BLOG DES ÉDITIONS

Lundi 18 août 2014 1 18 /08 /Août /2014 01:35

stroke_greek_upsilon_gestureworks-1---copie.jpg Le mystère s'épaissit.

Publié dans : Divers
Voir les 0 commentaires - Ecrire un commentaire
Dimanche 17 août 2014 7 17 /08 /Août /2014 10:29

Revenons à la traduction. Rêvons-en. Comment éviter le double écueil de l’infidélité et du mensonge ? la première à l’égard du texte, le second à l’encontre du lecteur ? Après murges réflexions, l’évidence : la reproduction scrupuleuse du texte à l’identique est la condition et la méthode d’une traduction parfaite. Prenons ce vers déjà cité et comparons les deux versions.

 

Le texte original d’abord :

« o, częstochowskich rymów jasnogórska potęgo ».

 

Le texte traduit ensuite :

« o, częstochowskich rymów jasnogórska potęgo ».

 

La langue d’arrivée, parfaitement identique à la langue de départ, préserve à la fois le mystère poétique et la fidélité linguistique. Ce que le lecteur perd en précision lui est rendu en puissance d’évocation. Le poème ainsi traduit n’est plus prisonnier d’une exactitude approximative suscitant le dépit ou le mépris du lecteur scrupuleux, il est le poème même dont la beauté d’une langue à l’autre est contenue dans la langue même. 

 

Identique à lui-même, un Polonais aura une perception tout autre du résultat. C’est pourquoi les poètes polonais évitent de se traduire en polonais.   

 

En revanche, le locuteur français, lecteur de surcroît (les deux étant parfois inconciliables), considère que tout poème – comme tout polonais – est d’abord d’incompréhension, ensuite d’approches et d’approximations fécondes (la ressemblance des formes invite aussi à la prudence, un Polonais étant de prime abord un Français comme tout le monde). Ainsi Rymów sent la rime à plein nez (inutile de traduire : plein nez est polonais). 

 

De sorte que le lecteur français, locuteur de surcroît, est face à une alternative sans choix : comprendre qu’il n’y a plus rien à comprendre dans un texte littéraire et enfin admirer la langue traduite à l’identique dans le mystère impénétrable du texte original.


Voir les 0 commentaires - Ecrire un commentaire
Samedi 16 août 2014 6 16 /08 /Août /2014 00:05
Publié dans : Divers
Voir les 0 commentaires - Ecrire un commentaire
Vendredi 15 août 2014 5 15 /08 /Août /2014 18:57
Publié dans : Divers
Voir les 0 commentaires - Ecrire un commentaire
Jeudi 14 août 2014 4 14 /08 /Août /2014 12:59

Je lui accorde tout en tant qu’âne, rien en tant qu’auteur.

Publié dans : Divers
Voir les 0 commentaires - Ecrire un commentaire
Mercredi 13 août 2014 3 13 /08 /Août /2014 12:54
Publié dans : Divers
Voir les 0 commentaires - Ecrire un commentaire
Mardi 12 août 2014 2 12 /08 /Août /2014 12:51

La vie est plus fertile que la littérature mais la littérature plus excitante.

 

Je ne vois pas comment la mort pourrait remplacer la vie ; je vois très bien comment elle la prolonge.

 

J’ai toujours préféré la béquille à la grammaire.

 

Etc.

Publié dans : Divers
Voir les 0 commentaires - Ecrire un commentaire
Samedi 9 août 2014 6 09 /08 /Août /2014 16:41

Voodoo doll1

Donne libre cours à ton imagination.

Voodoo doll2

Pense à ton écrivain préféré.

voodoo doll4

 

Ça marche aussi sur les petits éditeurs militants (+ tous les membres de leur famille).

Publié dans : Divers
Voir les 0 commentaires - Ecrire un commentaire
Vendredi 8 août 2014 5 08 /08 /Août /2014 00:05

Le roman est une imposture. La vie se lit sans se répéter.

 

Scène effarante dans La Recherche. Pour faire enrager son père, le petit Marcel couche avec sa grand-mère : « Toi, tu couches bien avec ma mère ! »

 

Je suis persuadé qu'une langue étrangère élargit la vue, surtout celle qu'on ignore. Vas-y, lance-toi : « o, częstochowskich rymów jasnogórska potęgo ».

 

J’imagine la vie du lecteur condamné aux péripéties des romans qu’il lira en septembre. Aux péripéties et à leur syntaxe.

 

Publié dans : Divers
Voir les 0 commentaires - Ecrire un commentaire
Jeudi 7 août 2014 4 07 /08 /Août /2014 00:54

Faites connaissance avec Jean-Foutre.

 

Jean-Foutre publie des livres. Jean-Foutre est militant. Jean-Foutre exècre La Librairie en Ligne où il s’empresse d’ouvrir un compte de Jean-Foutre.

 

Jean-Foutre fait imprimer ses livres dans les pays où une main-d’œuvre tondue lui garantit le meilleur prix.

 

Jean-Foutre le mérite bien ! Ses livres le méritent bien ! D’une pierre deux coups, vacances de Jean-Foutre : Jean-Foutre en Croatie, Jean-Foutre en Bulgarie, Jean-Foutre en Slovénie, Jean-Foutre en Lituanie. Jean-Foutre fait travailler les pauvres pour le service des riches. 

 

Jean-Foutre est sans frontières parce qu'il est sans scrupules. Jean-Foutre est libertaire. Jean-Foutre a troué sa poche droite ! Jean-Foutre donne des leçons de parcimonie politique. 

 

Jean-Foutre croit dur comme fer que ses livres mal collés assureront la survie des espèces.  

 

– Quoi mieux qu’un livre de Jean-Foutre pour répandre des idées de Jean-Foutre sur l'émancipation universelle !

 

Unliv remal collé dansu neEurope de seconde zone est une arme de Jean-Foutre.    

 

Jean-Foutre a des amis tout aussi bien armés dans la presse de Jean-Foutre (Le Mat pour foutre les anjes principalement).

 

Jean-Foutre est bien conscient que les Jean-Foutre indépendants sont des Jean-Foutre aussi incohérents que lui : ils lui retournent ses livres avant de les avoir vendus.

 

– Gros Jean-Foutre comme devant, Jean-Foutre restera militant !

 

Et c'est pourquoi jusqu’à sa mort Jean-Foutre chantera la gloire Du livre et de La Jean-Foutrie indépendante.

 

Depuis toujours, Jean-Foutre suit ses inclinations.  Jean-Foutre adore la chaîne du livre, bondage, fouet, cumshot, Jean-Foutu par derrière, Jean-Foutu par devant ! 


Jean-Foutre est un éditeur excitant (un peu mélodramatique peut-être).  

Publié dans : Divers
Voir les 0 commentaires - Ecrire un commentaire
Mercredi 6 août 2014 3 06 /08 /Août /2014 13:01

Ce blog sera mon purgatoire sur terre, votre sanisette apéritive.

Publié dans : Divers
Voir les 0 commentaires - Ecrire un commentaire
Mardi 5 août 2014 2 05 /08 /Août /2014 12:35

Si nombre de libraires sont des passeurs, très peu affichent le prix de la pipe (avec ou sans carte de fidélité).

 

En vérité, le silence des critiques littéraires à l’égard de nos livres relève d’un choix nécessaire : Bergounioux, Michon ou Kerangal sont les meilleurs représentants des Lettres françaises. Ils nous en nourriront pendant encore trente ans.

 

Avez-vous remarqué que béchamel est l’anagramme exacte de Jean-Echenoz ?  

 

Je crains que notre amour tragique pour Le Matricule des fanges ne passe inaperçu dans les annales de ce journus.

 

La délicatesse est la chose immonde la mieux partagée. Tout le monde se la refile.

Publié dans : Divers
Voir les 0 commentaires - Ecrire un commentaire
Lundi 4 août 2014 1 04 /08 /Août /2014 15:04

Il a la vie myope. Il prend son sourcil pour un chapeau.   

 

Combien d’esprits fins dans la cuvette des chiottes dès qu’il est question des goûts littéraires ?

Publié dans : Divers
Voir les 0 commentaires - Ecrire un commentaire
Dimanche 3 août 2014 7 03 /08 /Août /2014 15:01

J’aime cette vue sur la vie imprenable.

Publié dans : Divers
Voir les 0 commentaires - Ecrire un commentaire
Vendredi 1 août 2014 5 01 /08 /Août /2014 11:40

Est-il encore possible en la secouant bien de lui faire lâcher prise ? d’écraser du talon le lecteur agrippé aux péripéties de sa serviette éponge ?

 

En réalité, la strychnine est déposée sur le fil élastique de nos SP. Tu ouvres le livre, t’es mort.

 

Les blogueurs littéraires entendent rester nos invités perpétuels, visant l'assiette à vie et le cure-dent. Puis rots et pets. « Merci ! »

 

Ce message ne s’adresse ni à Nathalie-Crom, ni à Jean-Birnbaum, ni au grimaçant François Busnel de La Grande Librairie.

 

(Il s’adresse surtout aux ânimateurs du Matricule des rances.)  

 

Vraiment, quelle rigolade, je viens de visionner en accéléré la dernière émission (de la saison, hélas) de La Grande Librairie. Je ne savais pas que ce type d'occlusion était encore possible : libraires indépendants, écrivains compromis, moralisme culturel et paresse des lecteurs.

 

Comment stimuler ce gros intestin ?

Publié dans : Divers
Voir les 0 commentaires - Ecrire un commentaire

SOUS LES FEUX


Perrine

LE QUERREC

LePrenom LDDP LIVRE vignette


Jean Azarel

+

 


 

 

 

 

 

DIFFUSION-DISTRIBUTION

Amalia Diffusion
18 Rue de la ville en pierre
44000 Nantes

06 49 84 16 80

ou par mail

À VENIR

Correspondance avec l'ennemi
de Christophe Esnault (automne 2014)

Pauvre Baudelaire
de Jules Vipaldo (mars 2015)

Les Éditions

  • Les Doigts dans la prose
  • : Blog et site des Éditions Les doigts dans la prose, installées au Mans, appelées à publier des écrivains inédits et novateurs (hommes, femmes, autres), accompagnés au fil des jours d'informations et de critiques littéraires.

En panne ?

 
Contact - C.G.U. - Signaler un abus - Articles les plus commentés