menu

1318. Coutures et politesses

La plupart des lecteurs parlent de littérature comme un facteur échange des politesses.

Ils s’indignent de la virulence des propos échangés mais ne tarissent pas d’éloges sur Céline méchant homme et Sade couturier (le con de ta mère, mec).

Nous dresserons un gibet aux indifférents.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *