menu

1154.

Nous sommes sans nouvelles de J.V., auteur dont nous avons en trois jours à peine accepté le manuscrit. Pas de réponse à notre mail !

Il n’a peut-être pas la frite, la vie n’est pas si belge. Si vous le connaissez ou le reconnaissez, n’hésitez pas à nous l’adresser en colis recommandé ou camisole de force (port et ficelle à nos frais).

JV ou JV pas ?

2 Replies to “1154.”

  1. Anastasia dit :


    Swift :


    Avons réservé
    la suite aux voluptés !
    Anastasia : comment ça une suite ? La littérature prend ses quartiers de
    Guermantes ?
    Mais trouez le beurre Flaubert !  (CECI EST UN TEXTE A VIVRE) Passez la grande fenêtre bordel !
    Par-dessus la chemise de nuit du narratif !

    Sainte Beuve bienheureux-singulier : Miss Marsac (cul et
    chiasme/Trépidations de la sensation/Cf. Claude Simon Vertical Blond ++++), on va se taper longtemps
    vos analyses figuratives ?
    Cinématographique, avancée, vivante si vous voulez,
    Villiers : dévalement de mes couleuvres superbes,
    bouillonnement anatomique, triple pailleté
    longtemps, longtemps, longtemps,

    ROMAN EN LAMELLES DE
    NERFS

     

    ET CUIVREE DE FLEURS EN EAUX
    VIVES

    A SUIVRE

  2. Anastasia dit :

    C’est pas une suite qu’on attend Villiers, mais un geiser. Tu infuses les invectives au petit bonheur la
    quetsche ? La littérature prend ses convalescences jusqu’à l’invisible senteur d’un sachet de mauve enrhumé dans le Lubéron (bonjour Pedro de Gamma !) En capsules ou en congestion les
    fuites intérieures ? Et la marquise se tamponne ta floraison à 5 heures ? Mais sortez les gitans mon amour !

Comments are closed.