menu

1327. Classiques de l’humour

On me demande si l’humour qui n’affiche pas ses connivences relève encore de l’humour. – L’humour est un coup de marteau porté sur la tête des sourds qui ainsi résonnent de son rire lamentable.

J’imagine qu’une pratique figée de l’humour a conduit à une situation paradoxale  : chacun se dit si bien pourvu en variétés surprenantes que les plus difficiles à contenter n’ont pas coutume d’en désirer des formes nouvelles de sorte qu’elles finissent par se ressembler toutes dans la tête des sourds, rendant inéluctable l’affadissement des formes et inaccessibles les pratiques différentes.

Le coup de marteau conclura les débats jusqu’à ce que les esprits comprennent que l’humour est un monstre incompréhensible.

(Quelque chose dans ce genre.)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *