menu

255.

Les doigts dans la prose organisent un grand concours d’antisémitisme poétique, qui entend privilégier le sens de la formule sur l’invective caractérisée, de manière à illustrer les ressources hors du commun de la littérature contre la censure vouée à en interdire les formes libres et extrêmes.

Chaque participant.e est invité.e à actualiser les vieilles lunes antisémites au gré de ses fantasmes et à faire varier les registres de l’abjection de manière à les rendre aimables, ludiques et acceptables par le CRIF même.

Envoyez vos textes à Philippe Sollers, président du jury.

À gagner : Un dîner débat sur la tombe de L.-F. Céline en compagnie du sosie de François Mitterrand (selon  disponibilité).

– Meuh… dis dont… C’est quoi ces conneries ?

– Une soirée à Meudon.