menu

1350. Vacances roumaines : un voiaj, un bagaj

Il me semble qu’un voiaj, avec petit bagaj, dans une farmacie roumaine, où se maintient la plus latine et francophile des langues d’Europe, aurait suffi à dissiper les maux de tête des monoglottes et des apothicaires français.

 

(Nenufar à la bétaillère.)

 

Rassurons-les. Il restera toujours des e-lettrés pour faire défaut.

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *