menu

1341. Le plan d’eau et les pirates

Il y a des types qui rôdent autour des plans d’eau.

Des types près des plans d’eau, ça m’a fait peur. Ça m’a même fait très peur, depuis le 9-3 et le 9-11, un mot : faire gaffe. Dorénavant faire gaffe. Très gaffe, plus gaffe que gaffe encore.

Le plan d’eau est à nous mais les types sont chez nous comme si c’était chez eux. C’est grave. Il y a des types qui rôdent près des plans d’eau.

Empoissonner les puits ? D’un autre âge. Piquer les seaux ? Arrimés à la chaîne. Se laver dans notre eau !? Peau noire ne blanchit pas.

– Boire l’eau d’autrui ? Quel crime abominable ! J’en ai vu trois qui approchaient près du plan d’eau. Comme si de rien n’était. Trois types. Faites gaffes, faites vraiment gaffe. Je vous l’ai déjà dit. N’oubliez pas les 9-3 et 9-11 (la police, c’est le 117).

D’abord c’est trois, ensuite c’est quatre et de là, va savoir – cinq et six – et de là l’infini, c’est la fin de la sécurité près du plan d’eau.

À trois, ils sont partout, ils prennent d’assaut notre eau, ils marchent vers le plan d’eau d’un pas tranquille qui en dit long, traverser et partir, pas s’attarder ici, de notre eau plein leurs poches. C’est dégueulasse et triste un monde où des types boivent ton eau et puis fissa se tirent de là.

Ils s’en foutent de la Révolution française, des droits de l’homme, du R.S.A ! Ça n’intéresse pas les trois types qui vont vers le plan d’eau. La France, ils marchent dessus et ils se cassent. Et ils se cassent avec notre eau. C’est pas parce qu’on est socialiste de génération en génération, une sur deux, qu’on va se faire couillonner par des Juifs qui boivent sans soif près du plan d’eau !

(– Heu… David ?

– Quoi ?

– C’est pas des Juifs, c’est des –

– Des quoi ?

– Ben.. des…

– Ben des quoi, merde ?

– Des…)

J’en ai vu trois près du plan d’eau. Je vous le dis. Ils allaient boire comme on va boire au bar du car ferry. Tu te crois où chez nous chez toi ? J’en perdais mes virgules.

Et puis se faire la malle comme si de rien n’était, c’est ça l’idée, la leur, comme si nous n’étions pas ici à nous faire un sang d’encre pour l’avenir de la misère du monde (on est contre l’expansion de la misère du monde sur notre territoire). On n’est pas près d’en sortir du tunnel sur la manche au train où vont ces juifs sans foi ni loi.

(– Heu… David ?

– Quoi ?

La finalité est différente. La logique est la même.


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *