menu

1212.

Heureux les illettrés car le service de presse leur appartient – les illettrés, les filous, les Al Capone de la cause littéraire.

Voilà ce qui s’appelle un livre bien fait pour vous.

Il paraît que les mots androcée, apogée, athénée, caducée, camée, colisée, conopée, coryphée, écomusée, empyrée, gynécée, hyménée, hypogée, lépidostée, lépisostée, lycée, macchabée, mausolée, musée, nymphée, périgée, périnée, pongée, propylée, protée, prytanée, pygmée, scarabée, sigisbée, spondée, trochée, trophée, zée sont masculins alors qu’ils portent un e.

Cruche tassée restera féminin (on ne parle pas la bouche plein).

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *