menu

1209.

 

À quelques lettres près, j’aurais pu passer à la postérité sous le nom de David Markson.

 

Nous aurons bien le temps, plus tard, de rater nos vies.

 

Les personnages de roman acceptent-ils de bonne grâce la supercherie d’une existence qui leur donne l’illusion d’être en vie ?

 

Et le lecteur ? Que fait le lecteur pendant ses vacances ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *