menu

1001.

Disons-le vaillamment : la moitié vide de notre verre soutient la moitié pleine.

Nous aurons plus d’une occasion de nous réjouir bientôt. En attendant : rien.

Figurez-vous ceci : Balzac imprimeur éditeur (1826-1828) a dû renoncer à son activité au bout de deux ans faute de libraires pour vendre ses ouvrages. Nous n’aurons pas cette chance et remettrons les nôtres bientôt sur la Stanhope, pourvoyeuse d’espérance. (D’un autre côté, nous y avons gagné son œuvre.)

Avez-vous oublié que le roman fut d’abord langue et poésie ?

(…non cette sueur d’étable et de bœuf équarri.)

 

3 Replies to “1001.”

  1. service technique dit :

    Notez que je n’ai pas marqué le passage au 1000e pour cause de précédent de bug.

     

    ne me remerciez pas

  2. desquestionscosmiquesetplusprécisémentsipossible dit :

    Pourquoi pensais-je à un fait-exprès de ce « vaillamment » au regard de ce 1001-iéme post, sur une erreur à peine paronymique de Galland le bon traducteur ; hein? 

    Pourquoi?

Comments are closed.