menu

98.

J’observe de loin l’énergie que tu mets à prendre à contresens mes facéties, un pied dans le bidet, l’autre sur la corde à linge – et je t’applaudis.

 

Tu me tends ta bouche et la mienne aussitôt se presse contre ta moue avide.

 

Je te tiens par la barbichette – tu vois – et c’est assez pour te faire rire.

 

– Arrête de fouiller mes prunelles, trancha David Marsac à l’intention de cet artiste qui, chaque matin, tirait de son miroir les mêmes idioties.

 

Ô Écrivain.