menu

489. Murmure du monde

 

– Je lègue généreusement mon œuvre à la science du plagiaire, déclara le petit éditeur, impatient de se faire un nouveau nom d’emprunt.

En confidence, autant vous dire que je ne suis pas l’auteur des livres admirables de Lambert Schlechter : Smoky (Chroniques, Le temps qu’il fait, 2003), Le Murmure du monde (Fragments, Le Castor astral, 2006) et Angle mort, le livret de la cambuse (récit, 1986), réédition aux Éditions L’Escampette, en 2005.

(Je ne vous donne à lire aucun extrait de ses œuvres pour ne pas céder à la tentation de les signer de mon nom.)