menu

372.

Épargnons notre salive. Une salve suffira.

 

J’y étais. Samedi incognito. Et la première personne que je croisai place Saint Sulpice, figurez-vous, ce fut Eddy Mitchell.

 

Sinon, des éditeurs, des poètes, des livres, quelques poivrots et de joli(e)s assistant(e)s d’édition. David Marsac en salvait d’aise.

 

– Et un Neige rien, un ! me dit l’un d’eux, sous un soleil avachi.