menu

254.

– Sur Céline, je ne répondrai que par l’insulte, seule digne de lui rendre un hommage à sa mesure.

 

David Marsac entendait pacifier les esprits et réconcilier tous les contraires afin que chacun pût trouver sa place dans une saine haine réciproque, un œil de son ennemi roulant dans sa poche droite (un doigt, un nez, un ovaire) :

 

Adolf Céline et Robert Antelme

Rigodon et L’Espèce humaine

Sarkozy et Madame de Lafayette

Le parapluie et le suppositoire

Éric Chevillard et Alexandre Jardin

David Marsac et la critique française

Sartre et la lutte armée

Lanzmann et l’humanisme de gauche
Le Hamas et Avigdor Lieberman


Le fusilleur et le fusillé

L’antisémitisme et la littérature française

 

Vous avez compris le principe. Complétez la liste (rien à gagner).