menu

1153.

Les contenus étant soit décevants, soit périmés, il reste au lecteur que l’abaissement ambiant ne décourage pas la possibilité de choisir ses livres selon d’autres critères : laisse de côté le contenu, attarde-toi sur la fabrication, le choix des cartes, des papiers, des encres, de la typographie, du fil – du fil surtout – et du lieu d’impression (ne fais pas fi de la sueur d’autrui, cochon d’éditeur appauvri). Tu pourras ainsi déterminer objectivement la qualité d’un livre.

Réparer les vivants arrive bon dernier (commence déjà par recoudre ton livre).