menu

103.

De nombreux écrivains, et pas des moindres, se tournent vers moi, pour trancher une question angoissante.

 

La part obscure des hommes est-elle un aliment plus riche pour la littérature que leur part lumineuse ?

 

Réponse 1.

Cioran, Céline et Çade ont-il produit des œuvres qui éclairent la littérature, la pensée, la vie des arts et celle des hommes ? (Nous aident-ils à penser le
sarkozisme strauss-kahnien par exemple ?)

 

Réponse 2.

Cervantès, Chakespeare, Crabelais ou Chevillard ont-ils fondé leurs œuvres sur un contrat d’exclusivité électrique avec EDF ?

 

Conclusion.

L’angoisse n’a pas lieu d’être.

 

– Sans compter qu’on ne voit que trop la part de çubjectivité qui entre dans la question, se dit David Marçac.